Suite

Quoi de mieux pour sélectionner ? WMS ou WFS


J'ai besoin de choisir parmi une ou plusieurs couches et je me demande de quelle manière je devrais servir la couche.

Les exigences sont que je dois pouvoir sélectionner plusieurs entités à la fois en dessinant une boîte ou un polygone. Ils devraient être mis en surbrillance et je devrais afficher les données pour toutes les fonctionnalités. Je n'ai pas besoin de les éditer.

J'utilise geoserver et openlayers


Il semble que vous souhaitiez stocker les vecteurs dans le navigateur et les interroger côté client. Pour ce faire, vous devrez utiliser WFS.

Une mise en garde, cependant, est que les navigateurs ont des limites sur le nombre de vecteurs qu'ils peuvent afficher en même temps. Si vous avez affaire à des ensembles de données volumineux ou compliqués, il se peut que votre seule option soit d'utiliser WMS. Cela serait cependant plus compliqué à mettre en œuvre, car les requêtes devraient alors être effectuées côté serveur.


Si vous disposez déjà de données visuelles telles qu'un fond de carte et que vous avez juste besoin de sélectionner des entités, le WFS fonctionnerait très bien pour cela. Cependant, si vous avez besoin d'un composant visuel pour accompagner votre sélection, vous seriez mieux servi par un service WMS, car il a été créé pour cela.

Bien que j'entende votre cas d'utilisation tel que vous l'avez décrit, personnellement, j'utiliserais simplement un service WMS.

En outre, le blog GeoServer est un excellent article sur les deux services et sur le moment où vous devriez les exploiter.

Edit: Sur une note supplémentaire, si vous faites autre chose que simplement interroger les données de fonctionnalité, en règle générale, j'utilise simplement WFS, il excelle en matière de manipulation de données par rapport aux autres services OGC que j'ai utilisés récemment. Aussi, prenez cela avec un grain de sel, c'est juste ce que j'avais vécu dans mon utilisation des services, c'est pourquoi j'ai joint les liens précédents et suivants.

Normes de l'OGC :
WMS
WFS


Systèmes d'information géographique pour les transports au 21e siècle

Adresse de correspondance : Harvey J. Miller, Department of Geography, The Ohio State University, 1036 Derby Hall/154 N. Oval Ma, Columbus, OH 43210, États-Unis. E-mail : [email protected] Rechercher d'autres articles de cet auteur

Département de géographie, Université du Tennessee

Département de géographie, Ohio State University

Adresse de correspondance : Harvey J. Miller, Department of Geography, The Ohio State University, 1036 Derby Hall/154 N. Oval Ma, Columbus, OH 43210, États-Unis. E-mail : [email protected] Rechercher d'autres articles de cet auteur

Département de géographie, Université du Tennessee

Abstrait

Systèmes d'Information Géographique pour le Transport : Principes et Applications (Miller et Shaw 2001 ) reste le seul ouvrage majeur sur le domaine interdisciplinaire des Systèmes d'Information Géographique pour le Transport (SIG-T). Cependant, Miller et Shaw ( 2001 ) sont un produit du 20e siècle, et les domaines des SIG, des transports et des SIG-T ont radicalement changé au début du 21e siècle. Nous assistons à une révolution dans les transports et les sciences urbaines, alimentée par une avancée stupéfiante dans les capacités de capture, de stockage et de traitement des données, ainsi que de communication des informations et des connaissances dérivées de ces données. Cet article est une revue des SIG-T aux 20e et 21e siècles. En utilisant Miller et Shaw ( 2001 ) comme pierre de touche, nous discutons des éléments du SIG-T qui ont résisté à l'épreuve du temps ainsi que des nouvelles technologies et idées qu'un canon SIG-T mis à jour devrait inclure.


Comment exploiter l'énergie solaire

Dans une technique, de longs creux de miroirs en forme de U concentrent la lumière du soleil sur un tuyau d'huile qui traverse le milieu. L'huile chaude fait ensuite bouillir de l'eau pour produire de l'électricité. Une autre technique utilise des miroirs mobiles pour focaliser les rayons du soleil sur une tour collectrice, où se trouve un récepteur. Le sel fondu circulant dans le récepteur est chauffé pour faire fonctionner un générateur.

Les autres technologies solaires sont passives. Par exemple, de grandes fenêtres placées du côté ensoleillé d'un bâtiment permettent à la lumière du soleil d'absorber la chaleur sur le sol et les murs. Ces surfaces libèrent ensuite la chaleur la nuit pour garder le bâtiment au chaud. De même, des plaques absorbantes sur un toit peuvent chauffer un liquide dans des tubes qui alimentent une maison en eau chaude.

L'énergie solaire est considérée comme une source de combustible inépuisable, sans pollution et souvent sans bruit. La technologie est également polyvalente. Par exemple, les cellules solaires génèrent de l'énergie pour des endroits éloignés comme des satellites en orbite terrestre et des cabines au fond des montagnes Rocheuses aussi facilement qu'elles peuvent alimenter des bâtiments du centre-ville et des voitures futuristes.


Systèmes d'information géographique de santé publique

Le programme de certificat UIC Online Public Health Geographic Information Systems (Public Health SIG) répond au besoin toujours croissant des professionnels de la santé de visualiser les données et de mener des analyses spatiales pour comprendre une variété de facteurs qui affectent les résultats de santé dans nos communautés.

Les outils des systèmes d'information géographique (SIG) permettent d'enquêter sur les problèmes de santé de la population (par exemple, la criminalité, les déserts médicaux et l'accès aux transports) en utilisant à la fois des données publiques et institutionnelles pour identifier les problèmes et développer des solutions.

Le programme de certificat SIG en santé publique peut être suivi en seulement 4 cours, en fonction de l'expérience SIG précédente de l'étudiant.


Par exemple, un organisme de soins de santé qui développe un centre de chirurgie ambulatoire peut vouloir déterminer où se trouve sa base de patients actuelle ou cible, le volume de cas qu'il prévoit, quand il compte ouvrir ses portes et quels services auxiliaires supplémentaires, le cas échéant, il peut vouloir inclure dans le bâtiment. Ces facteurs aideront à tout façonner, de la taille et la disposition de l'installation aux considérations pour un emplacement optimal.

Avec son ensemble de vision, l'organisation peut alors identifier les exigences spécifiques pour son site d'installation - essentiellement, les paramètres de sa recherche de site. Cela peut être aussi simple que de créer une liste des éléments ou des caractéristiques qu'un site doit avoir - ou ne doit pas avoir - pour qu'il soit un concurrent.

Par exemple, si un hôpital a désespérément besoin d'un nouveau bureau médical agrandi pour éviter de perdre des locataires existants, trouver un site prêt à être aménagé peut être la priorité absolue.

En dressant une liste hiérarchisée de critères de sélection de sites, les organisations peuvent créer leur propre rubrique pour évaluer rapidement les propriétés. Cependant, ils doivent être préparés à la probabilité qu'ils ne trouvent pas une propriété qui coche toutes les cases.

Dans de nombreux cas, les organisations doivent peser le pour et le contre entre des sites imparfaits et faire des compromis pour réaliser leur vision. Cela pourrait signifier acheter une propriété plus grande que souhaitée, car elle est bien située, correctement zonée et prête à être développée. Ou, cela pourrait signifier l'achat d'une propriété qui a besoin de dérogations de la part du gouvernement local car elle est idéalement dimensionnée et située. Ce genre d'équilibre est typique lors du processus de sélection du site pour la plupart des projets.


Exigences du diplôme BS-GIST

Le BSGIST est un programme de baccalauréat de 120 heures, offert entièrement en ligne. Les étudiants du BS-GIST suivent 14 cours dans leur majeure (42 unités), dont 13 classes de division supérieure (36 unités) et 2 cours au choix (6 unités).

La mineure GIST comprend 5 classes de division supérieure (15 unités) et un cours au choix (3 unités) sélectionnés parmi toute offre en ligne SIG.

LES EXIGENCES MAJEURES POUR CE DIPLME SONT : *

Cours de base (obligatoire)

GIST 214 : Introduction à la science des cartes
GIST 314 : Conception et production cartographiques
GIST/ENVS/GEN/GEOG/GEOS/WSM 330 : Introduction à la télédétection
GIST/GEOG/RNR/SW/SWES 417 : Systèmes d'information géographique
GIST 419 : Modélisation cartographique pour les ressources naturelles
GIST/GEOG/RNR 420 : SIG avancé

Programmation

GIST 315 : Programmation GIST I (obligatoire)
GIST 415 : SIG Open Source (facultatif)

Méthodes avancées (obligatoire)

GIST/GEOG/RNR 416e : Géovisualisation
GIST/GEOG/PLG 457 : Techniques statistiques en géographie, développement régional et planification
GIST 482 : Technologies géospatiales intégrées
GIST/ENVS/GEOG/PLG/RNR 483 : Applications géographiques de la télédétection

Exigence de la thèse

Au choix (sélectionnez 2)

GIST 414 : SIG Web-Mobile
GIST 415 : SIG Open Source
GIST 470 : Base de données géographiques

EXIGENCES MINEURES GIST (pour les étudiants non diplômés du BS-GIST):*

Cours de base (obligatoire)

GIST 214 : Introduction à la science des cartes
GIST/ENVS/GEN/GEOG/GEOS/WSM 330 : Introduction à la télédétection
GIST/GEOG/RNR 416e : Géovisualisation
GIST/GEOG/RNR/SW/SWES 417 : Systèmes d'information géographique
GIST/GEOG/RNR 420 : SIG avancé

Cours au choix (sélectionnez 1)

GIST 314 : Conception et production cartographiques
GIST 315 : Programmation GIST I
GIST 414 : SIG Web-Mobile
GIST 415 : SIG Open Source
GIST 418 : Introduction à l'analyse spatiale et à la modélisation
GIST 457 : Techniques statistiques en géographie, développement régional et planification
GIST 482 : Technologies géospatiales intégrées
GIST 483 : Applications géographiques de la télédétection

LES EXIGENCES DE FORMATION GÉNÉRALE POUR CE DIPLME SONT :

Général

Composition d'écriture de première année
Mathématiques de brin modéré
Maîtrise de la langue seconde au niveau de maîtrise du deuxième semestre
1 cours d'accent sur la diversité requis

Classes de niveau I (niveau 100)

2 Cours Individuels et Sociétés (INDV)
2 Traditions et Cultures 160 parcours (TRAD)
2 cours Sciences naturelles 170 (NATS)

Classes de niveau II (niveau 200)

3 unités d'arts
1 cours de sciences humaines
1 cours de sciences naturelles

Pour une explication du programme d'enseignement général, pour inclure les cours INDV, TRAD et NATS, et les politiques d'enseignement général de l'université, contactez votre conseiller pédagogique ou consultez le catalogue général de l'U of A.


Comment il protège le corps

La peau est composée de trois couches. Le plus externe est l'épiderme. Il s'agit principalement de cellules appelées kératinocytes, fabriquées à partir de la kératine, une protéine résistante (également la matière des cheveux et des ongles). Les kératinocytes forment plusieurs couches qui se développent constamment vers l'extérieur à mesure que les cellules extérieures meurent et s'écaillent. Il faut environ cinq semaines aux cellules nouvellement créées pour remonter à la surface. Cette couche de peau morte est connue sous le nom de stratum corneum, ou couche cornée, et son épaisseur varie considérablement, étant plus de dix fois plus épaisse sur la plante des pieds qu'autour des yeux. L'épiderme abrite des cellules défensives de Langerhans, qui alertent le système immunitaire de l'organisme contre les virus et autres agents infectieux.

L'épiderme est lié à une couche de peau plus profonde en dessous appelée derme, qui donne à l'organe sa force et son élasticité grâce aux fibres de collagène et d'élastine. Les vaisseaux sanguins aident ici à réguler la température corporelle en augmentant le flux sanguin vers la peau pour permettre à la chaleur de s'échapper, ou en limitant le flux lorsqu'il fait froid. Un réseau de fibres nerveuses et de récepteurs capte des sensations telles que le toucher, la température et la douleur, les transmettant au cerveau.

Le derme abrite les follicules pileux et les glandes avec des conduits qui traversent la peau. Les glandes sudoripares abaissent la température interne par la transpiration tout en débarrassant le corps des fluides résiduaires urée et lactate. Les glandes apocrines, qui se développent pendant la puberté, produisent une sueur parfumée liée à l'attirance sexuelle qui peut également provoquer des odeurs corporelles, notamment autour des aisselles. Les glandes sébacées sécrètent du sébum semblable à de l'huile pour lubrifier les cheveux et la peau.

La couche de base de la peau est le sous-cutané, qui comprend une couche de graisse prévue comme réserve de carburant en cas de pénurie alimentaire. Il sert également d'isolant et nous protège des chocs et des chutes.


4.8.8 Suppléments du système de codes Si la valeur CodeSystem.content est supplement , la ressource décrit un supplément de système de code. Les règles suivantes s'appliquent aux suppléments du système de code : L'élément CodeSystem.supplements DOIT avoir une valeur, qui est l'URL du système de code à compléter Le CodeSystem.url pour un supplément NE DOIT jamais apparaître dans un Coding.system Le CodeSystem.url d'un supplément doit être sous le contrôle de l'autorité qui crée ou publie le supplément (par exemple, pas dans le même espace que le système de code à compléter, à moins que le supplément ne soit publié par la même autorité que le système de code d'origine Un supplément de système de code ne peut pas définir de nouveau CodeSystem.concept.code. c'est-à-dire : tout CodeSystem.concept.code dans le supplément doit être un code du système de code "complété" Si un supplément doit définir de nouveaux concepts/codes à utiliser comme valeurs de propriété, il peut être associé à un nouveau système de code (éventuellement contenu) et utiliser le type de codage pour les valeurs de propriété. L'impact des suppléments Code System sur l'expansion des ensembles de valeurs - et donc la validation des ensembles de valeurs - est soumis à des tests d'expérimentation et de mise en œuvre en cours, et des clarifications et des règles supplémentaires pourraient être proposées dans les futures versions de cette spécification. Rejoignez-nous et découvrez le pouvoir de la communauté alors que nous travaillons ensemble pour un avenir durable.

Voici quelques-uns des nombreux avantages dont vous pouvez profiter dans le cadre de la communauté AGI

Convocation, connexion et collaboration lors d'événements de réseautage

Étendre votre voix au-delà de l'industrie GI pour faire plus avec vos données

Faire valoir vos points de vue et influencer la politique

Écouter des conférenciers de classe mondiale et partager leur vision

Si vous travaillez ou recherchez des opportunités dans l'industrie, jetez un œil à nos avantages pour les membres.

Adhésion individuelle

Notre catégorie d'adhésion individuelle au réseau est LIBRE et offre de nombreux avantages aux membres.

Adhésion à l'organisation

Rejoignez la richesse des organisations associées et partenaires qui font déjà partie de la communauté AGI. Vous aussi, profitez de nos avantages exclusifs aux membres.


4.7.7 Paramètres de recherche

Paramètres de recherche pour cette ressource. Les paramètres communs s'appliquent également. Voir Recherche pour plus d'informations sur la recherche dans REST, la messagerie et les services.

NomTaperLa descriptionExpressionEn commun
codejetonUn code défini dans le système de codeCodeSystem.concept.code
mode-contenujetonnon-présent | exemple | fragmenter | AchevéeCodeSystem.content
DateDateLa date de publication du système de codesCodeSystem.date
la descriptionchaîneLa description du système de codeCodeSystem.description
identifiantjetonIdentifiant externe pour le système de codeCodeSystem.identifier
juridictionjetonCompétence prévue pour le système de codesCodeSystem.juridiction
LanguejetonUne langue dans laquelle une désignation est fournieCodeSystem.concept.designation.language
NomchaîneNom du système de code informatique convivialCodeSystem.name
éditeurchaîneNom de l'éditeur du système de codeCodeSystem.publisher
statutjetonL'état actuel du système de codeCodeSystem.status
systèmeuriLe système pour tous les codes définis par ce système de code (identique à « url »)CodeSystem.url
TitrechaîneLe nom convivial du système de codeCodeSystem.title
URLuriL'uri qui identifie le système de codeCodeSystem.url
versionjetonLa version commerciale du système de codeCodeSystem.version

®&copier HL7.org 2011+. FHIR Release 3 (STU v3.0.2-11200) généré le jeudi 24 octobre 2019 11:53+1100. Page de contrôle qualité
Liens : Recherche | Historique des versions | Table des matières | Crédits | Comparer à DSTU2 | | Proposer un changement


Voir la vidéo: Mikä on #parempinormaali? (Octobre 2021).